Trafic de drogue : « La Guyane ne peut plus être un territoire où tout est permis »

Lors de la séance de questions au gouvernement du 24 septembre 2019 au Sénat, j’ai interrogé le gouvernement sur la lutte contre le trafic de stupéfiants en Guyane alors que 8 kg de cocaïne ont été découverts il y a quelques jours sur la coque d’un cargo transportant des éléments de la fusée Ariane vers l’hexagone. Je le répète, ce trafic de drogue n’est pas une fatalité. Il est urgent d’agir plus efficacement pour endiguer ce fléau et ainsi protéger notre jeunesse. J’ai ainsi demandé à Laurent Nunez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, de quelle manière le nouveau plan antidrogue permettra-t-il de mieux lutter contre les trafics de stupéfiants et quelles mesures seront prises pour sécuriser les voies maritimes entre la Guyane et l’hexagone.

 

Laisser un commentaire

  • .alignleft { float:left !important; margin-right :15 px !important; } .alignright { float:right !important; margin-left:15 px !important; }