Réaction au déplacement de Marine Le Pen en Guyane

Les quatre parlementaires guyanais s’offusquent de la venue en Guyane de la présidente du Front National, dont les discours racistes, xénophobes, sexistes et homophobes sont autant de poisons menaçant les équilibres sociaux et culturels que les Guyanais ont su construire au fil de l’Histoire.

Ils rappellent que malgré un discours d’apparence plus policé, le Front National n’est pas et ne sera jamais la réponse aux difficultés rencontrées par les Guyanais. Bien au contraire, il fragmente, divise et fissure profondément la société.

La politique de la peur, du rejet de l’autre et du repli sur soi ne doit pas prendre le pas sur les principes d’égalité, de liberté et de fraternité qui motivent notre action collective.

L’idéologie de ce parti politique n’a pas sa place en Guyane, dont les valeurs ont toujours été empreintes de tolérance, de solidarité, d’échange et de partage.

Ils ne supportent pas l’idée que cette candidate vienne, avec l’assentiment de certains responsables politiques guyanais, instrumentaliser les difficultés de notre territoire dans l’unique but de diviser et servir ses intérêts purement électoraux.

Les quatre parlementaires appellent ainsi tous les Guyanais à résister aux sirènes et chimères du populisme et à s’unir pour faire reculer ces idéologies dangereuses pour notre vivre ensemble.

Chantal BERTHELOT,  Députée

Gabriel SERVILLE, Député

Antoine KARAM, Sénateur

Georges PATIENT, Sénateur

Laisser un commentaire

  • .alignleft { float:left !important; margin-right :15 px !important; } .alignright { float:right !important; margin-left:15 px !important; }