Décoration de Sylviane CEDIA

Sylviane CEDIA, décorée de la Légion d’honneur au Sénat 

C’est avec une immense joie que j’ai remis, le 19 janvier 2018, les insignes de Chevalier de l’ordre national de la Légion d’honneur, à Sylviane Cédia, chanteuse, auteur, compositeur, interprète, guitariste et ambassadrice de la musique Guyanaise.

Une reconnaissance amplement méritée, en témoignage de sa grande carrière et son engagement exemplaire au service des autres. Toutes mes félicitations à elle.

27459290_10156306213579497_3167042490470062842_n27336489_10156306213374497_5961045755391367217_n

Conférence-hommage au Docteur Edmard LAMA à Rémire-Montjoly

A l’occasion des 10 ans de la disparition du Dr Edmard LAMA, la commune de Rémire-Montjoly a souhaité rendre un hommage particulier à cette homme incontournable.

A la demande du Maire, Jean GANTY, j’ai eu l’honneur d’animer à l’hôtel de ville, une conférence consacrée à celui qui fut premier magistrat de la commune pendant 36 ans.

Homme de valeur et élu engagé, le Dr Edmard Lama a toujours oeuvré au quotidien pour faire rayonner Rémire-Montjoly et faire de la Guyane une terre d’épanouissement pour tous les guyanais.

Retrouvez-ici l’intégralité de mon intervention :

Conférence d’hommage Dr Edamard Lama. Par Antoine KARAM

Pont sur l’Oyapock : une ouverture attendue mais des questions en suspend

Une ouverture attendue

La plus grande frontière française se traversera désormais par la route.Le pont sur l’Oyapock qui relie la Guyane et le Brésil a été ouvert à la circulation, 6 ans après sa construction.

C’est avec émotion que je verrai les premiers véhicules emprunter ce passage puisqu’il y a 20 ans, João Alberto Rodrigues Capiberibe, alors Gouverneur de l’Amapa, et moi-même avions proposé cet édifice pour développer encore davantage la coopération entre nos territoires.

L’approbation de 2 accords France-Brésil

En 2016, le Parlement a adopté deux accords visant à accompagner l’ouverture du pont sur l’Oyapock – le premier en établissant un régime d’exemption fiscal pour les habitants des communes frontalières, le second en fixant les conditions de circulation à la frontière des professionnels du transport routier.

Rapporteur sur ces textes au Sénat, j’ai personnellement milité pour que cette ouverture soit possible tout en attirant l’attention de mes collègues sur certains points de vigilance.

Encore de nombreuses questions en suspend

Si cette ouverture marque une nouvelle ère pour la coopération France-Brésil, de nombreuses questions restent encore à régler. Les visas, les assurances ou encore le transport de marchandises sont autant de questions pour lesquelles des réponses équilibrées devront être trouvées avec nos homologues brésiliens. Pour cela, nous devrons de notre côté associer les syndicats de transporteurs à nos travaux.

Retrouvez ci-dessous l’intégralité de mon rapport sur les deux accords qui ont préparé l’ouverture du Pont sur l’Oyapock :

l15-5521