Garantir la sécurité énergétique de l’Ouest guyanais

J’ai adressé un courrier à Mme Ségolène ROYAL, Ministre Mme Ségolène ROYAL, Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie afin de lui présenter la situation urgente et dramatique de la situation énergétique que vit la Guyane depuis trop longtemps. Retrouvez, le courrier que je lui ai adressé.

 » Les 2 et 3 juillet derniers, plusieurs coupures d’électricité ont touché l’Ouest guyanais, privant d’électricité 9 000 clients EDF et générant quelques instants de crise au Centre Hospitalier de l’Ouest Guyanais (CHOG). Ce fait n’est malheureusement pas isolé. En janvier dernier, c’est une coupure record de près de 24 heures qui avait touché la population du Maroni et mis en lumière la grande fragilité de cette région en matière de fourniture en énergie.

Dans les communes, c’est à la fois l’exaspération et l’incompréhension qui dominent les nombreux habitants victimes de dommages personnels ou professionnels. Certes, la Guyane doit être un fer de lance de la transition énergétique. Le principe d’un mix-énergétique pour sécuriser l’approvisionnement est d’ailleurs acté dans le projet de Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE). Mais avons-nous bien pris la mesure des besoins actuels et futurs de la Guyane en matière d’énergie ?  

C’est dans un territoire à plus d’un demi million d’habitants que nous devons nous projeter.  Madame la Ministre, si je respecte les différentes étapes d’élaboration de la PPE, l’urgence de la situation dans l’Ouest guyanais appelle des réponses rapides et pragmatiques.  

D’abord, la mise en place dans l’Ouest guyanais d’une unité de production de secours, telle qu’une turbine à combustion de 20 mégawatts, est souvent évoquée. Nous devons impérativement étudier cette possibilité.

Ensuite et c’est la grande priorité, le doublement de la ligne électrique entre Kourou et Saint-Laurent-du-Maroni. A ce stade, le projet de PPE transmis à votre ministère ne prévoit qu’une « étude d’opportunité et de faisabilité » pour cet aménagement stratégique que chacun sait indispensable.  

Madame la Ministre, quelles solutions le gouvernement envisage-t-il pour garantir, dans les meilleurs délais, la sécurité énergétique de l’Ouest Guyanais ?  Les coupures d’électricité récurrentes et toujours plus nombreuses, dans l’Ouest comme ailleurs, font craindre un blackout en Guyane. Le temps presse donc pour doter le territoire d’une bonne capacité de production et de distribution. C’est l’objectif de la PPE mais ce doit également être un engagement fort de l’Etat.

Laisser un commentaire

  • .alignleft { float:left !important; margin-right :15 px !important; } .alignright { float:right !important; margin-left:15 px !important; }