Egalité réelle : un permis de chasser en Guyane pour mieux contrôler la circulation d’armes à feu

Lors de l’examen par le Sénat du Projet de loi Egalité réelle outre-mer, j’ai obtenu l’adoption d’un amendement visant à instaurer le permis de chasser en Guyane.

Retrouvez ici mon communiqué de presse :

Mesdames, Messieurs,

Antoine KARAM se satisfait de l’adoption, dans le cadre de l’examen en séance publique du projet de loi relatif à l’égalité réelle outre-mer, de son amendement proposant l’instauration d’un permis de chasser en Guyane.

Cet amendement est le fruit d’un long travail mené avec les associations de chasseurs dont le Sénateur tiens à saluer la disponibilité et l’esprit constructif.

Pour rappel, la Guyane ne dispose d’aucune législation sur la chasse. Par conséquent, il s’agit du seul territoire de la République où l’achat d’armes de chasse est possible sur simple présentation d’une carte d’identité.

Si une réglementation complète semble aujourd’hui prématurée, un consensus a émergé sur la nécessité d’instaurer un permis de chasser de manière à mieux contrôler la détention et la circulation d’armes sur le territoire guyanais dans cette période d’extrême insécurité.

Dans le détail, ce permis sera délivré, pendant une période transitoire de trois ans, sans conditions et gratuitement à tous les chasseurs majeurs en situation régulière de séjour sur le territoire guyanais justifiant d’une pratique antérieure attestée par le maire de la commune du domicile ou du lieu de chasse assisté des autorités coutumières et des associations de chasseurs.

Antoine KARAM veillera à ce que cette disposition soit préservée dans la suite de la navette parlementaire.

Antoine KARAM

Laisser un commentaire

  • .alignleft { float:left !important; margin-right :15 px !important; } .alignright { float:right !important; margin-left:15 px !important; }