Mon soutien au projet de pêche hauturière du CRPMEM Guyane

Récemment, le Comité national des pêches a émis pour la deuxième fois un avis défavorable à la demande de pêche hauturière formulée par le comité régional des pêches de Guyane.

En réaction, j’ai adressé le 12 septembre dernier un courrier au Ministre de l’Agriculture, Didier GUILLAUME, pour défendre le projet du CRPMEM Guyane.

Quelques jours plus tard, au cours d’une réunion en Ministère, j’ai défendu aux côtés des autres parlementaires guyanais le dossier. Si je prends  bonne de note de l’opposition de la commission DOM du Comité national des pêches et des élevages marins, je considère qu’une solution doit impérativement être trouvée avec les Antillais de manière à permettre cette pêche exploratoire. Il est simplement impensable que les intérêts du marché antillais puissent entraver le développement de la filière pêche en Guyane.

Pour rappel, le 25 septembre dernier, c’est un navire de pêche de Trinité-et-Tobago transportant 1162 kg de thons jaunes pêchés illégalement qui a été intercepté dans les eaux guyanaises.

Courrier_M.GUILLAUME - pêche exploratoire du thon

 

 

Débat sur la santé en Guyane : mes questions adressées au gouvernement

Ce jeudi 3 octobre, la situation sanitaire en Guyane a fait l’objet d’un débat sénatorial en séance publique. Un échange voulu par la commission des affaires sociales après nos interventions répétées lors du projet de loi santé examiné en juillet dernier au Sénat. 

Le gouvernement a ainsi répondu aux questions de l’ensemble des sénateurs et abordé plusieurs sujets parmi lesquels l’offre de soins, la coopération transfrontalière, les évacuations sanitaires, la collecte de sang,..etc.
A cette occasion, j’ai demandé des clarifications sur la stratégie du Centre Hospitalier de Territoire, créé en janvier dernier. Je l’ai également interrogé sur les perspectives de création d’un CHU en Guyane.

Limité par le cadre contraint du débat, j’ai remis au secrétaire d’Etat une copie du courrier adressé à la Ministre des Solidarité et de la Santé.
Pour conclure, j’ai pris bonne note des réponses du gouvernement concernant le CHU, évoquant notamment l’absence d’UFR de Médecine au sein de l’Université de Guyane et rappelant le principe d’autonomie des Universités. Je reste néanmoins déterminé à avancer sur ce dossier. Je me rapprocherai donc de l’Université de Guyane dans les prochaines semaines afin de consulter son Président et évaluer avec lui les possibilités d’évolution.