Pour le développement de l’économie circulaire en Guyane

Le 27 septembre, le Sénat a adopté, à la quasi-unanimité, le projet de loi contre le gaspillage et sur l’économie circulaire.

Consigne, responsabilité élargie du producteur, interdiction du plastique à usage unique, interdiction de destruction des invendus non-alimentaires, gestion des déchets, les sujets ont été nombreux.

CP_Loi pour une école de la oonfiance 10.07.19

 

Hommage à Jacques CHIRAC

L’ancien Président de la République, Jacques Chirac, est décédé ce jeudi 26 septembre, à l’âge de 86 ans.

Mesdames, Messieurs,

C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le décès, à l’âge de 86 ans, de Jacques CHIRAC, Président de la République de 1995 à 2007. Figure emblématique de la droite républicaine, il laisse derrière lui une carrière politique, de la mairie de Paris au RPR en passant par l’Hôtel de Matignon et le Palais de l’Elysée, qui restera comme l’une des plus remarquables de la Vème République.

Jacques CHIRAC portait en lui une bienveillance facile et une empathie naturelle. Je me souviens ému de notre entretien qui précéda l’annonce du Pont sur l’Oyapock, trait d’union symbolique mais non moins indispensable entre la Guyane et le Brésil. J’ai également en mémoire cette nuit de Noël 1975 que celui qui était alors Premier ministre avait souhaité passer à Maripasoula.

Le cœur à gauche, j’ai parfois contesté ses décisions. Je veux néanmoins rendre hommage au grand homme qu’il fut, à l’amour qu’il a témoigné pour la Guyane et à l’engagement qui fut le sien pour ouvrir aux outre-mer la voie d’un statut à la carte.

Avec la disparition de Jacques Chirac, c’est une page de l’histoire de la France qui se tourne et un ami fidèle des outre-mer qui s’en va.

Communiqué - Hommage Jacques Chirac

Trafic de drogue : « La Guyane ne peut plus être un territoire où tout est permis »

Lors de la séance de questions au gouvernement du 24 septembre 2019 au Sénat, j’ai interrogé le gouvernement sur la lutte contre le trafic de stupéfiants en Guyane alors que 8 kg de cocaïne ont été découverts il y a quelques jours sur la coque d’un cargo transportant des éléments de la fusée Ariane vers l’hexagone. Je le répète, ce trafic de drogue n’est pas une fatalité. Il est urgent d’agir plus efficacement pour endiguer ce fléau et ainsi protéger notre jeunesse. J’ai ainsi demandé à Laurent Nunez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, de quelle manière le nouveau plan antidrogue permettra-t-il de mieux lutter contre les trafics de stupéfiants et quelles mesures seront prises pour sécuriser les voies maritimes entre la Guyane et l’hexagone.