Interview MD18

Cet entretien, conduit par Kalynka Cruz-Stefani et traduit par en portugais Luc Duffles Aldon, s’inscrit dans la série d’interviews du Mouvement Démocratique du 18 Mars (MD18) avec de grands intellectuels et artistes, publiées le blog de Boitempo au Brésil.

Attentif à la conjoncture actuelle, l’Amérique Latine, le Senateur Antoine Karam dénonce le coup d’État au Brésil et y voit le même procédé qu’au Honduras et au Paraguay. Selon lui, “la grande priorité reste à ce stade de mobiliser la communauté internationale pour dénoncer ce tour de passe-passe constitutionnel pour ce qu’il est, ni plus ni moins qu’un coup d’Etat et une atteinte à la démocratie.”Il s’inquiète du silence des autorités françaises et nous interpèle : « Dans un pays comme la France, nous n’avons pas le droit de rester silencieux lorsque les principes démocratiques sont atteints. Je le dis et je le répète, la France ne peut pas rester indifférente.

Lire l’interview

.alignleft { float:left !important; margin-right :15 px !important; } .alignright { float:right !important; margin-left:15 px !important; }