Déplacement en Israël et en territoires palestiniens de la commission Culture, Education et Communication

La commission de la Culture, de l’Education et de la communication du Sénat s’est déplacée en Israël et en territoires palestiniens du 10 au 16 octobre 2018 afin d’aller à la rencontre des acteurs de la coopération culturelle franco-israélienne. 

En tant que Vice-président de la commission, j’ai participé avec grand intérêt à cette visite qui nous a permis d’aller à la rencontre de ceux qui font vivre sur le terrain la coopération et l’action culturelle. Ce fut aussi l’occasion d’échanger avec nos homologues de la commission des affaires culturelles de la Knesset.

Etats généraux : quel statut pour quelle autonomie ?

Dans le cadre des Etats Généraux, l’hôtel territorial accueille jeudi 5 avril 2018 une journée consacrée à la question statutaire.

« Quelle évolution de la constitution pour quelle autonomie ? »

Retenu au Sénat dans le cadre de mes travaux parlementaires, je regrette de ne pas pouvoir participer à ces travaux essentiels pour l’avenir de notre territoire.

Je me réjouis néanmoins que nos concitoyens s’emparent de cette question. Après des décennies de lutte, il est temps que la Guyane prenne en main son destin et décide clairement et en responsabilité des compétences qu’elle souhaite exercer.

J’aurais l’occasion de m’exprimer sur le sujet lors du prochain Congrès.

Ma question écrite sur la situation du contrôle aérien en Guyane

Alerté par les opérateurs du secteur aérien en Guyane, j’ai interpellé le Ministère de la transition écologique et solidaire, chargé des transports, sur la situation du contrôle aérien en Guyane.

Retrouvez le détail de la question ci-dessous :

Antoine Karam - Question écrite sur le contrôle aérien en Guyane

Projet de la Montagne d’Or : la CNDP s’engage à organiser un débat public en Guyane

La Commission Nationale du Débat Public (CNDP) a confirmé l’organisation dans les mois prochains d’un débat public autour du projet de la Montagne d’Or dans l’Ouest guyanais. Son organisation sera confiée à une commission spéciale. 

Le débat public est un moment important dans la vie d’un grand projet. C’est en effet l’occasion pour tous les citoyens de participer à sa réflexion et à son élaboration, avant que sa mise en œuvre soit ou non actée.

Considérant les enjeux économiques, sociaux et environnementaux du projet Montagne d’Or et l’ampleur de son impact sur le territoire, j’ai toujours estimé qu’il revenait aux guyanais de participer à la décision à travers la mise en place d’un débat public équilibré.

Dans cet esprit, nous avons signé, les parlementaires guyanais et le Président de l’Association des Maires de Guyane, un courrier adressé le 30 août dernier au Premier ministre lui faisant part de notre souhait qu’un tel débat soit organisé en Guyane par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP).

Ce mercredi 6 septembre, la CNDP, saisie par France Nature Environnement, a officiellement décidé qu’un débat public se déroulera en Guyane et dont l’animation sera confiée à une commission particulière du débat public.

Loin de soutenir ou pas ce projet en particulier, il s’agit de permettre aux guyanais de s’exprimer sur cette opportunité en termes d’activité socio-économique associée au respect de l’environnement et à la maîtrise des risques écologiques.

 

Solidarité avec les victimes de l’Ouragan Irma

 

Ouragan IRMA : exprimer notre profonde solidarité avec les victimes 

Un an après les ravages causés par l’ouragan Matthew, la Caraïbe est une nouvelle fois frappée de plein fouet par une catastrophe naturelle d’une ampleur dramatique.

Je souhaite exprimer mon soutien à toutes les personnes sinistrées, et plus particulièrement aux habitants de Saint-Martin et Saint-Barthélemy si durement touchés.

Mes pensées vont naturellement aux familles endeuillées ainsi qu’à tous ceux qui se retrouvent dans la détresse, privés de tout.

Le bilan provisoire s’annonce déjà lourd et cruel, les dégâts considérables. Dans ces prochaines semaines qui s’annoncent extrêmement difficiles, j’encourage la solidarité et la mobilisation de tous pour aider les victimes et reconstruire les zones dévastées.

Disparition d’Elie BREME

C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le décès de mon ami, Elie Brème.

Professeur aimé de tous, il était l’une des figures emblématiques du mouvement de novembre 1996 pour la création d’un rectorat en Guyane.

Passionné d’histoire et spécialiste de l’Amérique Latine, il a toujours défendu, avec le caractère qu’on lui connaissait, l’idée d’une Guyane libre et souveraine.

Je me souviens encore ému de notre dernière conversation, il y a quelques semaines pendant les événements de mars 2017, il m’avait fait part de ses encouragements les plus vigoureux pour le mouvement social.

Je l’appelais le « grand frère », il nous manquera.

Rapport d’information – Le BTP outre-mer face au mur normatif

Le BTP Outre-mer au pied du mur normatif : faire d’un obstacle un atout

Lors de sa réunion du 5 novembre 2015, la Délégation sénatoriale aux outre-mer a décidé de mener une étude pluriannuelle sur l’impact des normes dans les outre-mer.

Après un premier volet sur les normes sanitaires et phytosanitaires applicables aux agricultures ultramarines, le présent rapport d’information évalue la situation du secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP) au regard des normes techniques.

Crucial pour le bien-être économique et social de nos territoires confrontés à de colossaux défis démographiques sur un foncier disponible exigu et fortement contraint du fait notamment des spécificités climatiques et topographiques, le secteur de la construction doit pouvoir répondre à des besoins en logements et équipements d’autant plus importants que les retards se sont accumulés.

Face à cet impératif, si le cadre normatif doit garantir sécurité et traitement égalitaire en matière de confort d’habitat, il ne doit pas constituer un frein à la production. Or, le constat dressé par le présent rapport est malheureusement sans appel. Aussi, afin de rendre possible une adaptation indispensable, de faire cesser les anomalies paralysantes, de valoriser les ressources locales et les démarches innovantes mais également de promouvoir une meilleure mutualisation des solutions entre les outre-mer ainsi que le rayonnement des savoir-faire ultramarins dans leurs environnements régionaux, la Délégation sénatoriale aux outre-mer, au terme d’investigations au cours desquelles plus d’une centaine d’acteurs locaux et nationaux ont été rencontrés, préconise 35 mesures pour desserrer l’étau normatif.

Retrouvez-ici l’intégralité du rapport et des préconisations  : http://www.senat.fr/notice-rapport/2016/r16-601-notice.html

Reprise de l’activité parlementaire

Reprise de l’activité parlementaire

Après la pause législative de ces derniers mois qui a permis le déroulement des différentes échéances électorales, le Président de la République a convoqué par décret le Parlement en session extraordinaire à compter du 4 juillet 2017 et pour une durée d’environ un mois.

Cette session parlementaire – très courte – s’est ouverte par la déclaration de politique générale du Gouvernement et sera principalement consacrée à la discussion sur :

  • le projet de loi et le projet de loi organique rétablissant la confiance dans l’action publique,
  • le projet de loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme,
  • le projet de loi de règlement du budget et d’approbation des comptes de l’année 2016,
  • et le projet de loi d’habilitation à prendre par ordonnances les mesures pour le renforcement du dialogue social.

Parallèlement, ce mois de juillet sera aussi l’occasion d’ouvrir les premiers travaux avec le gouvernement concernant la mise en oeuvre de l’Accord de Guyane.