Une nouvelle mission au nom de l’enseignement supérieur

A la demande du Premier ministre, le Sénat devait désigner un membre pour siéger au sein du Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche artistiques et culturels (CNESERAC). Mon nom a été proposé et accepté. Ce conseil est une instance de dialogue, de débat et de représentation des établissements d’enseignement supérieur et des structures de recherche relevant du ministère de la Culture. Il rend compte de la diversité et de la richesse de ces deux réseaux, pour mieux faire dialoguer les acteurs, mais aussi les disciplines entre elles. Au cours des réunions du CNESERAC, j’aurai le plaisir de travailler notamment avec les directeurs d’établissement d’enseignement supérieur. Ce conseil a pour mission de permettre au ministère de la Culture de consolider ses décisions et ses positions sur des questions concernant l’ensemble des domaines artistiques et culturels et de se saisir des enjeux nationaux tels que la Stratégie nationale de l’enseignement supérieur et la Stratégie nationale de recherche.

Interview au Figaro sur le trafic de stupéfiants lié aux mules

Suite à mon appel lancé au gouvernement sur le trafic de stupéfiants lié aux mules provenant de Guyane, j’ai répondu au journal, Le Figaro, sur l’ampleur du phénomène des deux côtés de l’Atlantique.
Ce trafic est un fléau, pas une fatalité ! Mais il nous faut aller plus loin dans les moyens de prévention, de dissuasion et de répression.

 

Le Figaro - Trafic de cocaïne - alerte rouge sur la Guyane et Orly

Consultation sur la représentation et la visibilité des outre-mer dans l’audiovisuel public

Dans le cadre de la réforme de l’audiovisuel public, le Premier ministre et la ministre de la culture ont annoncé le 19 juillet la fin, d’ici à 2020, de la diffusion de la chaîne France Ô, dont la mission serait reprise par un nouveau portail numérique en ligne dédié aux outre-mer.

Dans ce contexte, la Délégation sénatoriale aux outre-mer a décidé de mener une étude sur la représentation et la visibilité des outre-mer dans l’audiovisuel public national et a désigné M. Maurice Antiste (Martinique) et Mme Jocelyne Guidez (Essonne) rapporteurs.

Elle souhaite recueillir vos avis sur cette question. Aussi, je vous invite à répondre au questionnaire en ligne.

Cliquez-ci pour accéder à l’enquête.

 

Déplacement en Israël et en territoires palestiniens de la commission Culture, Education et Communication

La commission de la Culture, de l’Education et de la communication du Sénat s’est déplacée en Israël et en territoires palestiniens du 10 au 16 octobre 2018 afin d’aller à la rencontre des acteurs de la coopération culturelle franco-israélienne. 

En tant que Vice-président de la commission, j’ai participé avec grand intérêt à cette visite qui nous a permis d’aller à la rencontre de ceux qui font vivre sur le terrain la coopération et l’action culturelle. Ce fut aussi l’occasion d’échanger avec nos homologues de la commission des affaires culturelles de la Knesset.

Etats généraux : quel statut pour quelle autonomie ?

Dans le cadre des Etats Généraux, l’hôtel territorial accueille jeudi 5 avril 2018 une journée consacrée à la question statutaire.

« Quelle évolution de la constitution pour quelle autonomie ? »

Retenu au Sénat dans le cadre de mes travaux parlementaires, je regrette de ne pas pouvoir participer à ces travaux essentiels pour l’avenir de notre territoire.

Je me réjouis néanmoins que nos concitoyens s’emparent de cette question. Après des décennies de lutte, il est temps que la Guyane prenne en main son destin et décide clairement et en responsabilité des compétences qu’elle souhaite exercer.

J’aurais l’occasion de m’exprimer sur le sujet lors du prochain Congrès.

Ma question écrite sur la situation du contrôle aérien en Guyane

Alerté par les opérateurs du secteur aérien en Guyane, j’ai interpellé le Ministère de la transition écologique et solidaire, chargé des transports, sur la situation du contrôle aérien en Guyane.

Retrouvez le détail de la question ci-dessous :

Antoine Karam - Question écrite sur le contrôle aérien en Guyane

Projet de la Montagne d’Or : la CNDP s’engage à organiser un débat public en Guyane

La Commission Nationale du Débat Public (CNDP) a confirmé l’organisation dans les mois prochains d’un débat public autour du projet de la Montagne d’Or dans l’Ouest guyanais. Son organisation sera confiée à une commission spéciale. 

Le débat public est un moment important dans la vie d’un grand projet. C’est en effet l’occasion pour tous les citoyens de participer à sa réflexion et à son élaboration, avant que sa mise en œuvre soit ou non actée.

Considérant les enjeux économiques, sociaux et environnementaux du projet Montagne d’Or et l’ampleur de son impact sur le territoire, j’ai toujours estimé qu’il revenait aux guyanais de participer à la décision à travers la mise en place d’un débat public équilibré.

Dans cet esprit, nous avons signé, les parlementaires guyanais et le Président de l’Association des Maires de Guyane, un courrier adressé le 30 août dernier au Premier ministre lui faisant part de notre souhait qu’un tel débat soit organisé en Guyane par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP).

Ce mercredi 6 septembre, la CNDP, saisie par France Nature Environnement, a officiellement décidé qu’un débat public se déroulera en Guyane et dont l’animation sera confiée à une commission particulière du débat public.

Loin de soutenir ou pas ce projet en particulier, il s’agit de permettre aux guyanais de s’exprimer sur cette opportunité en termes d’activité socio-économique associée au respect de l’environnement et à la maîtrise des risques écologiques.

 

Solidarité avec les victimes de l’Ouragan Irma

 

Ouragan IRMA : exprimer notre profonde solidarité avec les victimes 

Un an après les ravages causés par l’ouragan Matthew, la Caraïbe est une nouvelle fois frappée de plein fouet par une catastrophe naturelle d’une ampleur dramatique.

Je souhaite exprimer mon soutien à toutes les personnes sinistrées, et plus particulièrement aux habitants de Saint-Martin et Saint-Barthélemy si durement touchés.

Mes pensées vont naturellement aux familles endeuillées ainsi qu’à tous ceux qui se retrouvent dans la détresse, privés de tout.

Le bilan provisoire s’annonce déjà lourd et cruel, les dégâts considérables. Dans ces prochaines semaines qui s’annoncent extrêmement difficiles, j’encourage la solidarité et la mobilisation de tous pour aider les victimes et reconstruire les zones dévastées.